Accueil Maison La toiture végétalisée, une nouvelle tendance écologique à adopter

La toiture végétalisée, une nouvelle tendance écologique à adopter

par Bakolie
toiture végétalisée

L’écologie fait parti de plus importantes préoccupations quand il s’agit de la toiture.. Même les toits se mettent au vert. Ce type couverture est habituellement identifié chez les immeubles. Toutefois, on remarque aussi actuellement que de nombreuses maisons individuelles adoptent les toitures végétalisées. Pour adopter cette nouvelle tendance de construction, il convient de connaître les enjeux du projet. Entre autres, il est nécessaire de savoir les caractéristiques, les exigences, mais également les vertus envers les habitations et ses occupants d’une toiture verte.

Comment concevoir et réaliser une toiture végétalisée

Toutes les conditions sont réunies au niveau du toit pour accueillir un véritable jardin. En effet, la toiture végétalisée est parfaitement similaire à tout autre type de plantation. Le besoin en minéraux, en eau et en ensoleillement est plus que parfait à ce niveau. Seulement, il faut procéder à l’imperméabilisation du toit avant de planter ses fleurs. En effet, la couverture ne doit en aucun cas perdre ses performances habituelles, surtout son étanchéité.

Ainsi, il faudra faire appel à un couvreur Bassin d’Arcachon pour s’assurer de toutes les préparations nécessaires. Celui-ci devra, en premier lieu, installer une membrane imperméable et antiracinaire. Ces derniers recevront ensuite un deuxième tissu filtrant sur lequel reposeront le substrat et les plants choisis. À noter que l’eau doit circuler normalement comme sur toute toiture et qu’un système d’évacuation ordinaire sera toujours à prévoir.

Quel type de végétalisation choisir en fonction de son type de toit ?

Malgré le fait qu’on découvre généralement que des couvertures plates accueillant une végétalisation, la pratique s’étend actuellement vers tous les types de toit, et ainsi les toits en pente. Seulement, il faut faire attention à la taille de la culture à installer en ces hauteurs afin d’éviter les incidents. Les toits-terrasses, par exemple, peuvent accueillir un volume conséquent de substrat, et en conséquence un rendement plus important de végétaux. En effet, ces structures sont très solides. La végétalisation de toit est même intensive sur les toits plats.

Avec une toiture en pente, des dispositions légales et règlementaires limitent la taille de la végétalisation autorisée. Celle-ci ne doit pas dépasser 15 cm en volume de substrat. De plus, il est autorisé uniquement les plantes grasses à cultiver sur les toitures en pente. Ces dernières justifient en effet d’une grande résistance aux intempéries. Elles s’enracinent peu profondément et ne risquent pas de fragiliser le toit, tout en minimisant les entretiens. On parle de végétalisation extensive dans ce cas.

Quels sont les avantages d’une toiture végétalisée pour l’habitation ?

Aménager une toiture végétalisée est avant tout un geste écologique, et tout le monde connait l’importance de l’environnement de par le contexte qu’on vit actuellement. Toutefois, les avantages affectent aussi les occupants de l’habitation dotée de ce type de toit. Ces derniers bénéficieront notamment d’un surplus de confort. Une toiture végétalisée améliore en effet l’isolation phonique et surtout thermique de la maison à plus de 1,5 point. Par ailleurs, les systèmes d’évacuation d’eaux de pluie seront moins plus ménagés puisque les plantes retiendront jusqu’à 50% de la quantité d’eau supposée tomber du toit.

Facebook Comments

Articles connexes