Accueil » Lombricomposteur : comment ça marche ?

Lombricomposteur : comment ça marche ?

par Alice
lombricompostage

Le lombricompostage est un moyen efficace de réduire votre production de déchets organiques en donnant les restes de nourriture aux vers qui les transforment ensuite en compost enrichissant. Plus de détails ? Découvrez tout dans cet article.

Le lombricomposteur : c’est quoi ?

Un lombricomposteur est un moyen naturel et écologique de réduire vos déchets ménagers. En plaçant des vers dans le conteneur, ils se nourriront des déchets et les transformeront en compost. Consultez verslaterre.com pour plus de détails sur cette technique.

Une utilisation potentielle des déchets de cuisine est de les laisser se décomposer en terre, qui peut ensuite être utilisée comme engrais. Les lombricomposteurs sont constitués de nombreux plateaux en étage, ce qui facilite la rotation. Le dernier bac peut contenir du thé de vers – un engrais liquide. Le lombricompostage est donc une solution naturelle de recyclage des déchets.

lombricomposteur

Comment cela fonctionne-t-il ?

Si vous voulez faire du lombricompost, il vous faut un lombricomposteur. Il s’agit de bacs spéciaux dans lesquels les vers peuvent vivre et manger leur poids en matière organique en une journée.

Le bac à vers est facile à mettre en place : il suffit d’empiler les plateaux en bois ou en plastique les uns sur les autres. Pour que les vers puissent passer au bac suivant lorsqu’ils ont fini de se nourrir, placez un grillage au fond de celui-ci. De cette façon, vous pourrez retirer les matières compostées à chaque fois que les vers changeront de bac.

Votre bac à compost doit être suffisamment grand pour gérer vos déchets alimentaires, mais le marc de café, les épluchures de fruits et les restes de fruits ou de légumes peuvent aider à nourrir vos vers. De plus, il est généralement préférable de placer votre bac à l’extérieur pour éviter les mouches dans la maison. Vous pouvez la placer sur votre balcon ou dans un autre espace extérieur comme un jardin.

Facebook Comments

Articles connexes